Programme Personnalisé de Réussite Educative

Publié le par Gabrielle

Pour répondre à l’objectif central d’une école qui « vise l’accomplissement de tous les élèves », l’article 16 de la Loi Fillon prévoit un dispositif spécifique pour les élèves en difficulté : le Programme Personnalisé de Réussite Educative, largement inspiré du Contrat Individuel de Réussite Educative exposé dans le rapport annexé à la loi.
Article 16
A tout moment de la scolarité obligatoire, lorsqu’il apparaît qu’un élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et compétences indispensables à la fin d’un cycle, le directeur d’école ou le chef d’établissement propose aux parents ou au responsable légal de mettre conjointement en place un programme personnalisé de réussite éducative.
 
Le programme personnalisé de réussite éducative est entré en phase d’expérimentation à la rentrée 2005 : 145 collèges, situés principalement en zone d’éducation prioritaire, appliquent le dispositif en classe de sixième, en direction des redoublants et des élèves en grande difficulté scolaire.
La généralisation à l’ensemble des établissements est prévue pour la rentrée 2006 : une circulaire est attendue.

Objectifs et principes du PPRE:
 
Le Guide pour l’expérimentation du PPRE pour 2005/2006, édité par le Ministère le définit ainsi :
"Le  programme  personnalisé  de  réussite  éducative  est  l’un  des  dispositifs  qui  doit permettre de conduire la totalité d’une classe d’âge à la maîtrise des connaissances et compétences constitutives du « socle commun », à la fin de la scolarité obligatoire. Il constitue    tout  autant  une  modalité  de  prévention  de  la  grande  difficulté  scolaire, visant à empêcher un redoublement, q’un accompagnement de celui-ci lorsqu’il n’a pu être évité, afin de lui donner davantage d’efficacité." 
 
Le PPRE ambitionne d’être un outil de travail en réseau, de manière à faciliter la prise en charge coordonnée de la difficulté scolaire.
Formalisé dans un document écrit, il regroupe les objectifs visés, les interventions prévues ainsi qu’un programme d’évaluation du dispositif. Il détaille nécessairement les actions entreprises pendant le temps scolaire mais peut également inclure les aides apportées hors temps scolaire : études surveillées, aides aux devoirs mises en place par des associations, séances d’orthophonie…
 
Mise en œuvre au collège
 
Le PPRE est proposé à la famille, à tout moment de la scolarité si des difficultés sont révélées ou  au terme de l’année scolaire, selon l’article 17 de la Loi Fillon :

"Au terme de chaque année scolaire, à l'issue d'un dialogue et après avoir recueilli l'avis des parents ou du responsable légal de l'élève, le conseil des maîtres dans le premier degré ou le conseil de classe présidé par le chef d'établissement dans le second degré se prononce sur les conditions dans lesquelles se poursuit la scolarité de l'élève. S'il l'estime nécessaire, il propose la mise en place d'un dispositif de soutien, notamment dans le cadre d'un programme personnalisé de réussite éducative.»

Le décret n° 2005-1013 du 24 août 2005 relatif aux dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves au collège apporte les précisions suivantes :
Article 5 :
"A tout moment de la scolarité, une aide spécifique est apportée aux élèves qui éprouvent des difficultés dans l'acquisition du socle commun ou qui manifestent des besoins éducatifs particuliers, notamment :
« 1. Un dispositif de soutien proposé par le chef d'établissement aux parents ou au représentant légal de l'élève, lorsqu'il apparaît que ce dernier risque de ne pas maîtriser les connaissances et compétences indispensables à la fin d'un cycle.
« Ce dispositif définit un projet individualisé qui doit permettre la progression de l'élève et son évaluation. Les parents sont associés au suivi de ce dispositif. Le programme personnalisé de réussite éducative prévu par l'article L. 311-3-1 du code de l'éducation est mis en place dans ce cadre. Il s'articule, le cas échéant, avec un dispositif de réussite éducative.

« 2. Des dispositifs spécifiques à vocation transitoire comportant, le cas échéant, des aménagements d'horaires et de programmes, proposés à l'élève avec l'accord de ses parents ou de son représentant légal ;"

Le public  visé est constitué des élèves en situation de difficulté scolaire, mais aussi des élèves intellectuellement précoces, des élèves non-francophones nouvellement arrivés en France ou des enfants handicapés.
Le PPRE s’intègre dans ces dispositifs d’aide et de soutien, dans un esprit de partenariat avec les parents. Il peut s’articuler avec les dispositifs de « réussite éducative » nés de la Loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale (dite Loi Borloo), qui dispose en son article 128 que :
"Les dispositifs de réussite éducative mènent des actions d'accompagnement au profit des élèves du premier et du second degrés et de leurs familles, dans les domaines éducatif, périscolaire, culturel, social ou sanitaire.
[…] Les dispositifs de réussite éducative s'adressent prioritairement aux enfants situés en zone urbaine sensible, ou scolarisés dans un établissement relevant de l'éducation prioritaire."

Un travail d’équipe élargie
 
La mise en œuvre du PPRE prend appui sur les évaluations de l’élève, en particulier celles de début de sixième.
Le professeur principal regroupe les analyses et observations faites au quotidien par l’équipe pédagogique à laquelle le CPE participe. Par les informations croisées avec les autres professionnels (personnel médico-social, COP), les besoins de l’élève sont affinés pour aboutir à la rédaction d’un PPRE soumis aux parents et au jeune : bilan des points forts et des points faibles, objectifs opérationnels et finaux, actions menées, calendrier d’évaluation et de révision du dispositif. Pour chaque item, on précise : avec qui, où et comment, de manière à harmoniser les interventions des différents professionnels, dans le temps scolaire comme hors temps scolaire.
Document de contractualisation avec les parents et l’élève, le Programme Personnalisé de Réussite Educative s’inscrit dans la volonté affichée de la Loi Fillon de limiter le redoublement et les sorties sans qualification du système éducatif.

Publié dans Loi Fillon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article