L'armée et ses premiers élèves

Publié le par Gabrielle

Pour sa rentrée législative, l'Assemblée nationale a retenti début octobre des questions concernant le "plan de la deuxième chance" (de la dernière chance eût manqué d'optimisme?)
Il s'agit du plan qui amène l'armée à prendre en charge des jeunes de 18 à 21 ans, en difficultés d'insertion, à travers un engagement sous statut spécial, durant de 6 mois à un an. La mesure a été accueillie froidement par le monde des enseignants, d'autant que les principales mesures de lutte contre l'échec scolaire déjà en route, le sont par des ministères autres que celui de l'Education, un comble: ministère de l'Emploi avec le plan Borloo et le plan de la "seconde chance".
A côté de cela, le "PPRE" de la maison Education est à l'état d'expérimentation pour cette année scolaire...
Le premier internat de jeunes "volontaires" a ouvert ses portes fin septembre, comme prévu, en Seine et Marne. Le ministre de la Défense précise ce que sera la suite de l'extension des internats. Et se félicite encore..., rapportant à ce propos, les dires que des jeunes enrôlés auraient tenus, sur "leur fierté, leur espoir d'échapper à une vie dégradée et à l'exclusion sociale".

Lire l'intégralité de l'article sur mon nouveau site: http://www.viescolaire.org

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article