La violence devant le Sénat

Publié le par GL

Le projet de loi sur la prévention de la délinquance est en débat au Sénat depuis le 13 septembre 2006.
Nicolas Sarkozy est venu en défendre les principes dont beaucoup indignent nombre de professionnels médicaux ou travailleurs sociaux.
Il est intéressant de suivre ces débats dont la retranscription écrite se fait à la volée: on y lit l'élaboration en direct de la loi et l'oral laisse parfois échapper des expressions laissant songeur.
Il est courant de s'appuyer sur des exemples qui frappent les esprits pour appuyer une argumentation sécuritaire.
Ainsi, le ministre rappelle la dramatique histoire de cet enfant: "Je me souviens du petit Nicolas, du quartier de Hautepierre, qui n'a pu être sauvé à temps du fait de l'absence de coordination entre les neuf travailleurs sociaux qui s'occupaient de sa famille, quel que soit par ailleurs le dévouement de ces personnes." Il continue en disant "C'est bien beau, le secret professionnel ! Mais quand il aboutit à une telle horreur, n'est-il pas légitime que le législateur comme le gouvernant s'émeuvent et se posent des questions ?". En effet, l'interprétation, à sa manière, de ce fait divers, permet au ministre d'exiger un secret professionnel revisité: on sait qu'il place le maire au centre du dispositif de prévention, un maire que les travailleurs sociaux, en fait, un coordonnateur désigné en leur sein, devront informer des difficultés sociales, éducatives ou financières de ses administrés.
Nicolas Sarkozy dit encore: "C'est un véritable problème que de devoir s'incliner avec respect devant des « cathédrales juridiques », en les considérant comme des fondements de notre société, et, dans le même temps, les trouver trop fragiles pour être adaptées." Les cathédrales juridiques qu'il souhaite revisiter sont aussi la laïcité et l'ordonnance de 1945.

Lire les débats du 13 septembre 2006: http://www.senat.fr/seances/s200609/s20060913/st20060913000.html
Le point de vue d'un psychiatre dans le Monde: "Médicaliser la violence: une utopie"
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-812544,0.html
La position du Syndicat de la Magistrature, communiqué: http://www.syndicat-magistrature.org/Crew/Doc/583=06_07_20%20prevdelinq.pdf

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article